Sonntag 06.12.2009
legendary tunes - only swiss show!

Richie Havens (US) 

The Young Gods Play Woodstock (CH) 

billy ben 

chf 40.-
doors 19h

C'est à notre tour de rendre hommage aux quarante ans du festival mythique en accueillant une double affiche pour cette soirée qui s'inscrira surement dans les anales de Fri-Son: le splendide Richie Havens ouvrira les feux, tout comme le festival il y quarante ans. The Young Gods prendra ensuite le flambeau avec leur projet TYG play Woodstock, dans lequel ils se plient à l'exercice de rejouer la musique du film culte Woodstock projeté derrière eux, d'improviser sur les images ou encore d'utiliser des séquences filmées comme fond sonore, samplées et intégrées à leurs morceaux.

Nun huldigen auch wir dem legendären Festival mit einem speziellen Doppelprogramm, das sicherlich in die Annalen des Fri-Son eingehen wird: Der geniale Richie Havens eröffnet das musikalische Feuerwerk, genau wie am grossen Festival vor 40 Jahren. The Young Gods übernehmen danach die Fackel mit ihrem Projekt TYG Play Woodstock, in dessen Verlauf sie vor der Projektion des Kultfilms "Woodstock" die Songs nachspielen, zu den Bildern improvisieren oder Filmgeräusche als Tonkulisse verwenden - gesampelt und in ihre Stücke integriert.

 

The Young Gods Play Woodstock

Line Up

Franz Treichler : voix, guitare et électronique
Al Comet : samplers, guitares
Bernard Trontin : batterie
Vincent Hänni : basse, guitare et électronique
Erika Stucky : voix, stuckysone
Cicco : Percussions

A l'occasion de la Fête de la Musique 2005, la Ville de Genève commande au groupe The Young Gods la sonorisation live d'un film de son choix, projeté sur grand écran en extérieur.

Le choix du groupe se porte très vite sur le film « Woodstock » dans une version remontée pour l'occasion. Pour étonnant qu'il soit, ce choix n'est pas dénué de raison. D'abord, puisque Fête de la Musique il y a, l'idée de faire écho à la plus célèbre et médiatique d'entre elles quelques trente-cinq ans plus tard est assez détonante, l'époque à laquelle s'est déroulé l'événement ayant été une charnière importante dans la musique rock. Le psychédélisme a déjà brouillé les cartes et de nouveaux courants, presque tous représentés dans le film, se bousculent sur scène. Les genres fusionnent et l'ère de la communication, encore balbutiante, mondialise déjà les influences.

De quelle résonance fossile ce « Big Bang musical » tapisse-t-il encore notre environnement sonore actuel ? The Young Gods vont tenter de la capter, de l'amplifier et de l'accorder à leurs sons et à leurs machines.

Pour cela tout est permis, de la cover version fidèle à la relecture totale, du décalage au décapage.

Et puis « Woodstock », c'est aussi un film qui décrit un monde et un esprit. Sur les séquences narratives, la musique des Young Gods se fait illustration sonore, devenant une musique de film qui relie cet événement à notre culture musicale.

Dans les années '90, certains organisateurs avaient tenté de souffler sur les braises en remontant un Woodstock Festival, pensant faire revivre un esprit qui a disparu avec son époque. The Young Gods vous proposent le feu de l'événement à travers ces images de 1969, attisées par le soufflet de leur lutherie électronique...