Samedi, 8. Avril 2006
fest #4:

ALPEN DYNAMO / END OF VOID 

IMPURE WILHELMINA 

THE DELILAHS 

Location: 
Salle

Impure Wilhelmina passe à Fribourg et il faut en profiter ! Ce groupe de post-core-métal possède une puissance diabolique, grâce à des guitares aiguisées, un tempo bien martelé et un chant sauvage. Les Genevois ont su admirablement tracer leur voie dans le chaos. On peut tenter de décrire the Delilahs en parlant de new wave, de post-punk, de girls band ou encore d'autres termes réducteurs ou misogynes. Mais, on peut aussi tout simplement vous conseiller d'aller apprécier sur scène le talent et l'énergie de ces femmes, qui sont nées pour le rock'n'roll et qui le respirent par tous les pores. Ceux qui ont vu la chanteuse et la bassiste du groupe dans Attic il y a quelques années à Fri-son s'en souviennent. Les End of Void d'Alterswil assureront la partie fribourgeoise. Ils jouent un rock instrumental et tendu pas si éloigné de Mogwai ou Mono. Par certains côtés, on ressent encore leur passé métaleux. Alpen Dynamo, membre de Tendance Catalogue, nous présentera son one-man-show électronique et ludique. Avec rien qu'un synthé et un micro, l'artiste nous emmènera dans un pays merveilleux, tout fluo. Impure Wilhelmina kommen bestens gerüstet nach einer Frankreich- Tour zu uns. Post-Core-Metal. Gitarren à la At the Drive In, dazu wilder Gesang und viel Tempo. Die Genfer scheinen zu ihrem Spiel gefunden zu haben. Ab in die Offensive, ins offene Messer. The Delilahs: Natural Born Rockettes, New Wave, Post-Punk, U-21, Frauentrio, Zug, Sich-Auskotzen. Vielversprechend, nicht? Und wer vor ein paar Jahren die Leadsängerin und Bassistin Muriel Rhyner mit ihrer damaligen Band Attic im Fri-Son gesehen hat, der weiss, was damit gemeint ist. Ohren und Augen werden begeistert sein. End of Void aus Alterswil spiel den Freiburger Part. Sie kommen aus Alterswil und spielen instrumentalen Rock. Mogwai und Mono sind nicht weit und manchmal schimmert ihre Metalvergangenheit doch noch durch. Alpen Dynamo, ein Mitglied von Tendence Catalogue, wird uns eine mehr als überflüssige One-Man-Show bieten. Gebt dem Mann ein Synthie und ein Mikro und der Abend ist im Arsch.